Loading...

Follow Montreal Condo Guide | All condos and new homes on Feedspot

Continue with Google
Continue with Facebook
or

Valid

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Le «Wind-Swept Farm» est un domaine exceptionnel à vendre de plus de 250 acres qui surplombe le lac Memphrémagog en Estrie. Situé dans un antre de paix, la propriété bénéficie de 3 800 pieds de littoral, en faisant une des propriétés les plus choyée du comté.

Érigée dans la municipalité d’Austin, petite bourgade pittoresque des Cantons de l’Est située sur la berge ouest du lac Memphrémagog, le domaine est facilement accessible. En effet, la ville de Magog se trouve à quelques minutes tandis que l’autoroute 10 est joignable en mois de 15. Le secteur séduit certes par ses paysages exceptionnels mais en plus, c’est l’épicentre de centres de ski de choix tels que Owl’s head, Mont Orford et Jay Peak.

L’endroit représente un joyau de notre histoire avec plus de cinq bâtiments historiques et un passé attachant. En effet, la famille du vendeur habite les lieux depuis quelques générations et a su, au fil du temps, acquérir deux anciennes écoles de rang et une église pour en assurer la conservation…

Malheureusement la propriété n’est pas pour toutes les bourses, le futur acheteur devra tout d’abord débourser la rondelette somme de 18 800 000$ pour acquérir cet immeuble et au fil des ans, s’assurer d’allonger quelques 16 000$ annuels afin de payer ses taxes municipales et scolaires…

Si les Cantons de l’Est vous séduisent et que l’appel du changement se fait sentir, faites un tour des habitations neuves que l’on retrouve ici, peut-être trouverez vous votre antre de paix, et celui-ci à bon prix!

The post Lac Memphrémagog – Domaine exceptionnel à vendre appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Situé dans les bois, à environ deux heures de Montréal, ce domaine éclectique à vendre ne laissera personne indifférent. Entouré d’arbres matures et d’un boisé de feuillus, la propriété revêt un caractère particulier grâce, entres autres, aux cinq chalets thématiques qui y sont implantés.

Un rêve à développer

Totalisant plus de 900 acres, la propriété est l’un des plus grand domaine zoné blanc (zonage qui n’a, «normalement», aucune restriction au développement) actuellement en vente au Québec. Le site permet plusieurs utilisations telles que, exploitation de la forêt (coupe de bois), exploitation acéricole, exploitation récréotouristique voir même développement immobilier… La géographie exceptionnelle du lieu ainsi que son chemin carrossable de 14 kilomètres ajoutent au potentiel de l’endroit.

Cinq chalets thématiques

Le plus surprenant que l’on retrouve sur ce domaine éclectique est sans conteste les cinq chalets thématiques. Développés avec amour et passion, ces cinq mini maisons permettent déjà d’accueillir des visiteurs. Ces derniers seront sans doute séduits par le caractère original des habitations:

  • Chalet Moulin Blanc en forme de tour
  • Chalet Caboose, un vrai wagon aménagé
  • Chalet Base Alpha, une réplique amusante d’une base lunaire
  • Chalet Daniel Boone, cabane de trappeurs en bois rond

Bref, les thématiques sont variées et l’aménagement des bâtiments ne laisse personne indifférent.

En terminant, sachez que les propriétaires ont eux-mêmes érigé leur résidence principale sur le bord d’un lac naturel, la résidence ne manque pas non plus de caractère. Si vous êtes interessés par ce genre de propriétés où l’on sent la passion des propriétaires et où l’originalité prend une place de choix, allez voir celle-ci, c’est une réalisation exceptionnelle, en fait une véritable ville fantôme!!!!!

The post Domaine éclectique à vendre appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Qui a dit qu’on ne pouvait pas aller faire ses courses à pied à Laval? Avec le projet condos Aristo, ce sera tout à fait possible! Sa situation idéale, près des commerces et services, sa construction de grande qualité et ses services sur place en feront un milieu de vie idéal! Pour en apprendre plus sur ce projet novateur, Montreal Guide Condo s’est entretenu avec le dynamique directeur des ventes du projet, Mathieu Lalancette.

Pourquoi avoir choisi cet emplacement pour les condos Aristo?

Nous sommes idéalement situés, autant pour se déplacer à Laval que pour aller à Montréal, qui est à seulement 10 minutes de voiture! Implanté au nord de l’autoroute 440, entre les routes 19 et 125, tout près d’un nouveau centre-ville qui est en train de se créer ici à Laval, notre projet Aristo se trouvera à proximité de nombreux commerces, comme Adonis, Canadian Tire, Walmart, et plusieurs commerces à venir!

Le quartier Val-des-Brises est très en demande. Il n’y a pas beaucoup de condos dans le secteur, ce sont surtout des maisons unifamiliales. Dans notre quartier, il est possible d’aller faire son épicerie et aller manger au restaurant du coin à pied, ce qui est très apprécié par les résidents!

Avez-vous prévu des stratégies pour atténuer le bruit provenant de l’autoroute 440 située à proximité du site?

Nous sommes situés sur la portion nord du terrain, derrière la section commerciale, ce qui nous éloigne de l’autoroute. Un aménagement paysager soigné ainsi qu’un ouvrage acoustique contribueront à minimaliser les nuisances relatives aux bruits. De plus, le site sera entouré d’arbres, on se sentira comme dans un quartier à part entière. La piscine au centre et les aires de détente de chaque côté contribueront à créer une atmosphère saine et naturelle. Enfin, les bâtiments seront construits avec une insonorisation de grande qualité. Nous avons tout fait pour que les futurs acheteurs soient satisfaits de leur condo et puissent profiter d’une grande tranquillité d’esprit.

Vous avez cherché à créer un véritable milieu de vie avec les condos Aristo?

En effet, tout a été pensé pour faciliter la vie des gens et créer un art de vivre. On n’a qu’à penser aux gymnases qu’il y aura dans chaque bâtiment. C’est très intéressant pour les résidents de pouvoir aller s’entraîner avant d’aller travailler sans même avoir à sortir de leur immeuble! Nous aurons aussi une piscine avec un pavillon d’été en plein cœur du projet. Chaises longues, tables et causeuses contribueront à créer des aires de repos exceptionnelles. Pour compléter le tout, des aires de détente seront développées ajoutant à la qualité de vie des propriétaires et de leur entourage. Beaucoup de végétation sera intégrée sur le site. Bref, on sentira vraiment qu’on fait partie d’une communauté, la communauté Aristo.

Quel type de matériaux ont été choisis?

Chez Construgep, la qualité des matériaux est très importante dans chacun de nos projets. Pour Aristo, les matériaux ont été choisis judicieusement. Nous offrons des cuisines et salles de bain avec des finis hauts-de-gamme et des comptoirs de quartz. Les salles de bain comprendront une douche vitrée et un bain séparé, ce qui est très apprécié des acheteurs. Les planchers seront faits de céramique de qualité.

Vous offrez aussi quatre choix de finis intérieurs aux futurs acheteurs?

En effet, nous offrons quatre choix d’ambiances pour les cuisines et salles de bain : chic, actuel, nordique et urbain. Cela facilitera grandement la vie des résidents, ils n’auront qu’à choisir une ambiance, sans avoir à décider séparément pour les planchers, les murs, les comptoirs, etc.

Quel type de stationnement offrez-vous?

Il y aura bien sûr un stationnement intérieur en plus du stationnement extérieur, avec une option de borne électrique, car nous sommes très conscients que la demande va de plus en plus en ce sens.

Vous avez ouvert le bureau des ventes il y a deux semaines. Comment le projet est-il perçu?

La réception est excellente. Nous avons beaucoup de résidents du quartier qui viennent nous voir parce qu’ils sont contents qu’un nouveau projet se construise dans leur quartier, sur un terrain qui était vacant. Les gens peuvent venir voir notre superbe unité modèle de 1000 pieds carrés. Ils sont assez impressionnés en voyant que c’est un projet de grande qualité! Ils apprécient la grande fenestration, les plafonds de 9 pieds et la minutie apportée aux détails. La polyvalence des unités quant à leur aménagement en a séduit plus d’un. Nous avons plusieurs unités de coin à offrir qui sont très lumineuses, des unités d’une, deux ou trois chambres, certaines même avec deux salles de bain.

Quel type de clientèle s’est montrée intéressée jusqu’à maintenant?

Nous avons su séduire une clientèle très variée, jeunes professionnels, jeunes couples premiers acheteurs, jeunes familles et personnes plus âgées ou retraitées ont porté un intérêt au projet Aristo. Les gens qui habitent déjà le quartier sont intéressés par la tranquillité d’esprit qu’offrent nos condos. Les services offerts tels que, coupe de gazon, déneigement, entretien de piscine et autres sont un atout indéniable du projet!

Pouvez-vous nous parler un peu du constructeur, CONSTRUGEP?

CONSTRUGEP est un excellent constructeur et a une très bonne réputation. Il est reconnu pour la grande qualité de ses projets. Il a gagné, en 2016, le prix Domus pour «habitation multifamiliales» avec le projet des Condos Mont-Joli, qu’on peut voir ici. Son fondateur et président, Stéphane L’Espérance, est architecte de formation, il a à cœur la réalisation de projets distinctifs. Pour lui, la qualité de la construction et de l’ergonomie sont des valeurs importantes!

Si ce projet vous intéresse, vous découvrirez tous les détails sur, la fiche descriptive de Montreal Guide Condo.

The post Les condos Aristo: idéalement situés à Laval! appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Qui n’a pas déjà rêvé d’habiter au cœur de la nature? À Cowansville, c’est tout à fait possible, grâce au nouveau projet immobilier KAYA. Les habitants de ce futur complexe résidentiel de six terrains profiteront en effet d’une relation privilégiée avec la nature. Situé sur le bord du Lac Davignon, le projet les convie à un mode de vie sain et apaisant. Ils vivront dans des maisons écoénergétiques au design simple et contemporain.

Une relation symbiotique avec la nature

La relation avec l’environnement est véritablement au cœur du projet. « Nous avons cherché à minimiser les barrières entre l’intérieur et l’extérieur afin d’offrir une vie en symbiose avec la nature », nous a affirmé la représentante des ventes du projet, Marie-Andrée Dubois. En effet, une fenestration abondante, orientée plein sud fait face au lac et permet de se sentir comme si on était à l’extérieur. La vue est splendide. De nombreux arbres matures ont d’ailleurs été conservés dans le projet. « Nos arbres, on les aime d’amour. Nous venons nous assurer qu’ils se portent bien à chaque année. Nous en avons seulement coupé quelques-uns pour assurer une vue vers le lac ».

Le projet KAYA, c’est aussi des maisons résolument écoénergétiques. Les planchers radiants, la cuisinière, le foyer et même la piscine, si l’acheteur le désire, sont chauffés au gaz naturel. La fenestration de qualité supérieure permet de conserver l’énergie. Des matériaux locaux ont été utilisés. Les comptoirs de quartz ainsi que le revêtement extérieur de bois proviennent d’entreprises de chez nous. Les luminaires proviennent aussi d’une entreprise locale.

Un projet contemporain et raffiné

Les amateurs de luxe ne seront pas en reste. Des matériaux nobles ont été utilisés, tels que le bois, la pierre et le quartz pour les comptoirs de cuisine. Le design contemporain et épuré saura charmer les amateurs des tendances les plus récentes en architecture. L’intérieur est sobre et distingué. Les maisons ne comportent qu’un seul étage, ce qui permet un accès très facile partout et favorise leur intégration dans le paysage. Le splendide aménagement paysager ainsi que les garages doubles sont d’autres attraits non négligeables du projet!

Un site idéal

KAYA est aussi idéalement localisé. « Nous sommes situés près des services. Il y a un hôpital à 700 mètres, les stations de ski de Sutton et Bromont sont à 20 kilomètres, et de nombreux vignobles sont à proximité ». C’est donc d’une foule d’activités dont pourront profiter les habitants. Chaque maison aura également un quai privé avec accès au lac. Ils pourront y pratiquer le canot, le kayak ou la natation. Ils profiteront d’un environnement paisible, car les bateaux à moteurs sont interdits sur le Lac Davignon.

L’entretien sera pris en charge par le promoteur. Les résidents n’auront pas à s’en soucier, ils pourront profiter de l’environnement paisible. « Les gens recherchent des terrains avec un entretien minimal, ils veulent alléger leur mode de vie. » Il leur en coûtera que très peu, à savoir environ 50$ par mois de frais d’entretien.

Les maisons KAYA peuvent être modifiées à partir de la maison modèle, en fonction de vos besoins. « Les prochains acquéreurs d’un terrain désiraient une maison plus petite qui cadrait plus avec leurs besoins. Nous avons travaillé main dans la main avec eux ». Jusqu’à maintenant, la maison modèle est construite, et une autre est en construction. Il reste donc possible de se procurer un des magnifiques terrains. Si le projet vous intéresse, consultez la fiche de Montreal Guide Condo!

Et pour plus de projets près de la nature, consultez cet article sur le travail de Pierre Thibault , il saura vous inspirer!

The post Le projet KAYA – En symbiose avec la nature appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Avec l’hiver qui n’en finit plus, qui n’a pas besoin de changements dans son environnement? De temps à autre et surtout dans la saison froide, on aime faire des petites améliorations qui vont agrémenter notre environnement et nous inspirer vers la belle saison qui s’en vient. Voici quelques trucs que je vous partage pour vous aider à ajouter du nouveau et ainsi rafraîchir votre déco sans toutefois créer un trou dans le budget.

La peinture

Je débute d’abord en vous mentionnant que simplement avec la peinture, vous changez la dynamique d’une pièce à 90%. Vous changez donc votre environnement de façon substantielle en bas de 100$ et l’effet est superbe. Assurez-vous de bien choisir la couleur et n’oubliez pas combien le blanc est sans mode et toujours chic, d’ailleurs, voici un article pour bien choisir son blanc!




L’habillage des fenêtres

Après la peinture, vient l’habillage des fenêtres. On peut effectivement changer la dynamique d’une pièce avec un bel habillage de fenêtres. Je pense entre autres aux voilages qui laissent entrer la lumière naturelle et ajoutent un effet vaporeux en plus de bien se prêter à tous les styles de décor. Viennent ensuite les panneaux de rideaux prêts à installer qu’on vend à des prix dérisoires dans plusieurs grandes surfaces. N’hésitez jamais à installer une tringle double vous permettant ainsi d’allier des voilages aux panneaux de rideaux à formes géométriques par exemple. Détrompez-vous, il n’est pas nécessaire de débourser de grosses sommes et plusieurs offrent des tissus et motifs très élégants qui sauront rafraîchir votre décoration, ne sous-estimez pas leur effet, vous en serez ravie!


Le petit mobilier

On pense souvent à tort que les petits items d’immobilier tels les ottoman, les bancs, les tabourets sont passifs dans notre environnement et que leur rôle est sans incidence dans le décor pourtant ils sont des objets qui agrémentent de façon substantielle notre décor. Les fins de saison sont d’excellentes périodes pour dénicher de belles trouvailles et ce à peu de frais.

Des petits objets qui font toute la différence



Enfin, pensez à décorer avec des objets de métaux chaleureux comme le laiton, le cuivre avec des chandeliers par exemple. Changez les objets sur le manteau du foyer ou à des endroits stratégiques qu’on admire tout en sirotant notre chocolat chaud au salon feront certainement le bonheur de plusieurs. Ajoutez des petits bibelots aux accents chics et des plantes qui seront vedettes tout en contribuant significativement à la qualité de l’air de votre environnement comme en fait foi cet article.




La variante des textures et des formes par exemple avec des nouveaux petits coussins, jetés aux tissus douillets variés ajouteront une touches dynamisante et de l’élégance au décor. Simplement le fait de changer l’abat-jour de votre lampe sur pied ou acheter une nouvelle nappe aura son effet souhaité. Bref, le renouveau se fait par de petits changements progressifs en relooking et on adore décorer en saison quand on opte pour des objets abordables qui sont de bon goût et dans le ton.

The post Des trucs pour rafraîchir sa déco à peu de frais! appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Développé dès la fin de 1920 par un dénommé, Wally Byam, la roulotte Airstream, issue de ce créateur invétéré a toujours su faire parler d’elle, en bien! Bien que la compagnie ait fait faillit à ses débuts, elle a su, dès 1936, tirer son épingle du jeu des caravaniers avec la mise en vente de la Airstream Clipper. En dépit de son prix élevé (1 200 dollars) Airstream sera le  seul à survivre à la Grande Dépression, par contre, la Seconde Guerre mondiale n’a pas aidé l’industrie puisque le gouvernement américain restreignait l’utilisation de l’aluminium à des fins militaires…

Une marque indélébile

Bien que conçue dans les jardins de M. Byam, la roulotte Airstream ne manque pas de qualités notoires qui en font un produit exceptionnel. En effet, tandis que son revêtement d’aluminium ne prêche pas par modestie sur les routes, plusieurs qualités intrinsèques à celui-ci frappent: imperméable, indestructible, indémodable, etc. Quant à la conception des intérieurs, ils ont su séduire les mieux nantis puis qu’ils étaient synonymes de luxe et de raffinement, surtout pour un camping car. Ainsi, on utilisait le bois et l’acier afin de prêter noblesse aux intérieurs. Afin de s’ouvrir sur la nature et les paysages changeants, une large fenestration était découpée dans le précieux alliage laissant la lumière naturelle jouer sur les nobles matériaux. Enfin rappelons que plusieurs aménagements étaient proposés afin de voir l’ergonomie s’adapter aux besoins des usagers. L’acheteur était ainsi persuadé d’acheter une marque indélébile, un mastodonte de lumière qui franchirait le temps facilement!

Transformer un Airstream aujourd’hui

C’est indéniable, les roulottes Airstream ont la cote. Aujourd’hui, juste trouver ces caravanes, en bon ou moins bon état est un défi. La marque et leurs nombreuses qualités font d’elles de véritables perles rares et les dénicher à un prix abordable fait désormais partie de la haute voltige. Ci-bas, vous trouverez la transformation d’une Landyacht 196 de 24 pieds. Ce modèle était un peu plus luxueux, une genre d’édition spéciale, qui se vendait à l’époque environ 6000 dollars. La restauration de ce module Airstream a été faite d’une façon minutieuse, comprendre que l’extérieur a été poli, le plancher a été remplacé en entier, les roues et le harnais de remorquage mis à jour, le filage et la plomberie refaits, etc. La solidité de la conception et les matériaux de base font qu’il est possible d’utiliser des aménagements qui iraient normalement dans des maisons, seul le poids maximal aura à être respecté. Si transformer une Airstream 1964 en bijou n’est pas trop votre genre mais que vous décidez tout de même déménager dans de petits espaces, voici une liste de mini maison neuves du Québec. Bonne visite!

The post Transformer une Airstream 1964 en bijou appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Chicago est une ville surprenante, entièrement détruite par le Grand incendie de 1871, elle a su projeter l’image d’une ville contemporaine et originale. Principalement composées de bâtiments à quelques étages, elle a vu apparaître des immeubles plus grands et plus originaux suite à ce triste événement. Cet élan de construction a vu naître plusieurs projets significatifs et surtout, une signature propre à la ville. Ainsi, le Rock ‘N Roll McDonald’s, un restaurant étonnant y a facilement trouvé sa place.

Le Rock ‘N Roll McDonald’s (le nom original) était un restaurant porte-étendard de la compagnie McDonald’s. Il fût, à l’époque, le restaurant le plus célèbre de la chaîne de restauration rapide. C’était le restaurant le plus achalandé des États-Unis. Construit en 1983, l’édifice avait bien vite été remplacé par le building symbolique aux deux arches.

Des rénovations importantes

En 2005, d’importantes rénovations, voire constructions ont entièrement transformé l’endroit afin d’en faire un symbole architectural et un endroit unique à Chicago.

Le Rock ‘N’ Roll McDonald’s était bien plus qu’un restaurant. L’étage supérieur du bâtiment de 24 000 pieds carrés abritait un musée des souvenirs de McDonald’s et un café servant du café et des pâtisseries italiennes. Il y avait un toit vert, une terrasse et c’était l’un des seuls McDonald à avoir un accès direct à deux voies. L’artiste et musicien étranger Chicago, Wesley Willis, l’avait même immortalisé dans une chanson.

En 2018, un restaurent étonnant!

Dès décembre 2017, les pics et grues démolissaient, après seulement 13 ans de vie utile, le désormais célèbre restaurant aux deux arches d’or. Les habitants de Chicago ont eu tôt fait de crier au scandale, mais rien n’y fît, les pics ont fait leur œuvre et seules les cuisines ont résisté…

Par contre, le nouvel édifice a su rapidement charmer les plus septiques. Développé par Ross Barney Architects et Landini Associates (pour les intérieurs), le nouveau restaurant est plutôt séduisant. Avec ses airs d’«Apple Store», il donne, plus que jamais, le goût d’aller déguster un non moins séduisant «Big Mac».

Ce nouveau McDonald n’a que 19 000 pieds carrés et une seule pièce, par contre, le plafond atteint 27 pieds de haut. Du bois lamellé-croisé constitue le toit du bâtiment et a été laissé exposé en dessous, créant une atmosphère chaleureuse. Des plantes vertes ont été intégrées sur tout le site du projet ainsi qu’à l’intérieur du bâtiment. Les clients peuvent manger sous des murs verts verticaux. Un toit vert, au milieu du restaurant, permet aux clients de jeter un coup d’œil sur le potager central, parce que tout comme à Montréal, on essaie de verdir nos cités. Et la beauté de la chose c’est que le MacDonald est ouvert 24 heures sur 24!

 

The post Rock N Roll McDonald – Un restaurant étonnant appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

En octobre dernier, le projet de condos de luxe Le Bourbon a officiellement ouvert son bureau des ventes. Les futurs habitants de cet immeuble de qualité profiteront de services dignes des plus prestigieux immeubles. Situé dans Le Village, sur la rue Sainte-Catherine, à l’angle de la rue Wolfe, ils seront comblés par son emplacement stratégique. En pleine effervescence, Le Village est d’ailleurs le lieu de construction de nombreux récents projets immobiliers, que l’on peut visiter ici! Depuis son dévoilement, le projet n’a toutefois pas toujours fait l’unanimité dans la communauté montréalaise. Montreal Guide Condo vous propose un entretien avec son représentant des ventes, M. Saguy Elbaz, pour nous donner l’heure juste sur le projet.

MGC_ Pourriez-vous résumer en quoi consiste le projet?
Le projet Le Bourbon sera le plus haut de gamme du secteur au niveau des finitions, des matériaux utilisés, etc. C’est un immeuble de 9 étages où le rez-de-chaussée, qui représente environ 11000 pieds carrés, sera commercial. Le bâtiment fait face à un parc avec des vues dégagées à partir des unités de la rue Gareau. L’immeuble comprend tous les services, soit un gymnase, une terrasse sur le toit avec piscine chauffée, des barbecues et des cuisines communes sur le toit. Nous avons aussi des services assez spéciaux. Premièrement, il y aura des voitures «car2go» stationnées dans le garage pour les résidents, ainsi que cinq bicyclettes qu’ils pourront utiliser pour faire leurs courses. Nous voudrions, pour les commerces au rez-de-chaussée, que ce soit des cafés, boutiques ou des épiceries biologiques hauts-de-gamme.

MGC_ Pourquoi fournir des services de transport actif et partagé dans le projet?
Une grande partie de notre clientèle utilise le transport en commun, car évidemment l’emplacement du projet est entre deux stations de métros. Notre clientèle apprécie un mode de vie actif, c’est pour cela que nous mettons à leur disposition des vélos. Saviez-vous que nous avons un BikeScore de 100% dans notre secteur? Aussi, ce n’est pas tout le monde qui peut se permettre d’avoir une voiture dans le Village, c’est pourquoi Car2go est populaire. Des voitures seront réservées à nos résidents et elles seront dans le garage chauffé; ça leur évitera d’avoir besoin de les déneiger.

MGC_ Le projet Le Bourbon est construit sur un site à forte valeur historique. Avez-vous rappelé ou célébré celle-ci dans votre projet?
Les opinions sont divisées sur ce sujet-là. Il y a beaucoup de gens qui étaient attachés à l’ancien Bourbon, mais aussi beaucoup de gens qui réalisent que quand c’était récent c’était bien, mais que l’entretien négligé du site en a fait une sorte de vestige sans valeur historique. Les derniers cinq ans, c’était juste un immeuble joli mais inoccupé. Rappeler l’ancien immeuble nous apporterait des critiques.

MGC_ Donc votre volonté est plutôt de revitaliser le quartier, d’y apporter du renouveau?
Nous avons récupéré un immeuble vacant, négligé, qui avait besoin d’énormément de travail. Au lieu de le rénover à bas prix, on a cherché des solutions avec la ville. Au début, on voulait faire un grand immeuble de location, mais financièrement cela ne fonctionnait pas. C’est pourquoi on a décidé de faire un projet de condos hauts-de-gamme. De plus, le site était en face d’un parc, il permet de belles vues ouvertes sur celui-ci. Pour le promoteur, c’était tout indiqué pour des condos.

MGC_ Qu’est-ce que vous pensez que le projet va apporter au quartier et à ses habitants?
Jusqu’à présent, la grande majorité de notre clientèle provient du quartier Le Village. C’est une clientèle qui aimait le quartier, ses services et son emplacement, mais n’avait pas d’adresse prestigieuse pour y habiter. Nous avons des olympiens canadiens qui ont acheté chez nous, ainsi que des clients bien connus dans le quartier. C’est surtout une clientèle locale; on a aussi quelques acheteurs de l’étranger qui voulaient un pied à terre à Montréal.

MGC_ Quel type de clientèle visez-vous?
Jusqu’à présent, ce sont des jeunes professionnels ou des gens en couple, des gens avec un petit animal domestique, pas nécessairement de jeunes familles. On est encore au début des ventes, la clientèle se définit tranquillement.

MGC_ On connaît peu le promoteur du projet, Investissement MSC Canada. Pouvez-vous nous parlez un peu de celui-ci? Quelle est leur mission? Leur type de projet?
Investissement MSC Canada est une compagnie qui pour la première fois mène un projet immobilier au Québec. Son propriétaire, monsieur Labid Aljundi, est originaire de la Syrie. Après des études au HEC, il a apprécié la vie à Montréal et est déménagé de façon permanente avec sa famille pour lancer ses projets. Grâce à ses connaissances en business, il a décidé de se lancer en immobilier. Même s’il a jusqu’à maintenant peu d’expérience, il sait s’entourer d’une très forte équipe. Il engage seulement les meilleurs professionnels au Québec, que ce soit pour la vente ou la construction, avec le fameux groupe Magil.

MGC_ Est-ce que vous connaissez d’autre projets du même promoteur?
Le promoteur possède deux autres terrains, sur lesquels il y aura peut-être des projets dans le futur, mais je ne peux en dévoiler plus pour le moment.

MGC_ Cet été, Radio-Canada révélait que le projet faisait face à certaines critiques de la part d’élus et de citoyens, notamment en raison de l’impossibilité de permettre à un organisme local d’y résider de façon permanente à peu de frais. Récemment, vous avez annoncer la création d’une OBNL pour soutenir les organismes LGBTQ+ du quartier. Quels sont vos motifs?
L’organisme s’appellera La Maison Bourbon et sera situé au deuxième étage de l’immeuble. C’est une fondation que le propriétaire a créée pour aider les groupes socio-communautaires du secteur. Il réalise qu’il y a un manque d’espaces pour tous ce type d’organismes. La Maison Bourbon leur offrira des espaces de travail partagés.

MGC_ Cet espace sera loué en bas des prix du marché?
En effet, c’est à but non lucratif. La fondation est créée pour servir le quartier, pour aider les organismes socioculturels, pour redonner à ses habitants.

MGC_ On vous reprochait aussi de ne pas avoir inclus de logements sociaux et d’appartements locatifs dans le projet. Qu’est-ce que vous répondez à ces arguments?
Le promoteur, lorsqu’il a acheté l’immeuble, ne savait pas encore ce qu’il allait en faire. Avec les coûts d’achat du terrain et les coûts de la construction aujourd’hui, même s’il avait voulu faire du locatif, ce ne seraient pas des loyers abordables, ce ne serait pas accessible pour le salaire moyen dans le secteur. Depuis le dévoilement du projet, il est vrai qu’on a eu certaines critiques. Mais on a aussi eu un grand intérêt de la part des acheteurs, qui s’identifient à ce projet haut-de-gamme. Il y a aussi beaucoup de gens qui sont heureux de voir arriver un nouveau projet qui redonnera un nouveau visage au quartier, qui rehaussera l’empreinte du Village et des environs.

MGC_ Selon vous, le projet est donc actuellement accepté et apprécié par la communauté?
Au début, il y avait certaines réticences. Mais les gens sont satisfaits du projet tel qu’il est maintenant. Cet immeuble sera un nouveau visage pour le secteur, contrairement à l’ancien bâtiment qui était négligé et abandonné.

MGC_ Vous avez ouvert le bureau des ventes en octobre 2018. Comment les ventes se déroulent-elles?
On a fait une prévente pour ceux qui s’étaient enregistrés en ligne. Présentement c’est le début de l’année, et normalement les ventes de condos vont bien à partir des mois de mars et avril. Par ailleurs, nous aimerions annoncer une promotion spéciale ce mois-ci. Nous avons réalisé que certains des acheteurs potentiels n’avaient pas les 20% du prix de vente requis pour acheter un condo neuf. C’est pourquoi aux acheteurs potentiels la possibilité d’acheter un condo avec seulement 5% de mise de fonds! Le client aura ensuite son financement de 95% de la banque seulement à partir de la date de livraison du condo.

MGC_ Pouvez-vous nous révéler quel pourcentage des unités vous avez vendu jusqu’à maintenant?
Les ventes avancent bien, mais le promoteur ne veut pas dévoiler de pourcentage pour le moment. Nous allons probablement annoncer le pourcentage en juin.

Si le projet Le Bourbon vous intéresse, apprenez en plus en visitant la fiche complète de Montreal Guide Condo ici!

The post L’heure juste sur les condos le Bourbon appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Si Griffintown est sous les projecteurs, on parle moins souvent du patrimoine du Centre-Sud dans le secteur des Faubourgs qui est pourtant tout aussi significatif dans l’histoire de l’industrialisation de Montréal. Au fil du temps et des chantiers, certains des quartiers des Faubourgs ont même disparu, dont le célèbre «Faubourg à la m’lasse». Voici quatre bâtiments historiques qui racontent encore, à ce jour, l’histoire du Centre-Sud de Montréal.

La caserne 19

Construite en 1903, elle rempli sa vocation au service de la population du quartier Sainte-Marie jusqu’à la fin des années soixante-dix.

En 1979, trois compagnies théâtrales : le Nouveau théâtre expérimental, Omnibus, et Carbone 14 s’associent et créent le collectif Espace Libre. Le collectif s’installe dans l’ex-caserne et la transforme en théâtre. Inaugurées en 1981, les installations sont ensuite remodelées en 2001. L’Espace Libre est encore à ce jour l’un des hauts lieux de création de la scène théâtrale québécoise.

Source Écomusée du Fier Monde

Source: Espace Libre




Le marché Saint-Jacques

C’est en 1872 que le premier marché a vu le jour au coin des rues Fullum et Ontario. Avec l’augmentation démographique des quartiers Sainte-Marie et Saint-Jacques, avoir un marché était nécessaire et le succès est tel qu’il est agrandi en 1889. Il sera ensuite démoli et complètement reconstruit au début des années trente.

 « L’édifice tel que nous le connaissons a été construit en 1931, dans les mêmes années que le marché Atwater (1932) et Jean-Talon (1933), dans le cadre de « travaux de chômage » mis en place par le gouvernement fédéral pour relancer l’économie, au lendemain de la crise de 1929. Le marché a été inauguré le 13 novembre 1931 »  Montréal, Je me souviens!

L’extérieur du marché est occupé par des kiosques de maraîchers. À l’intérieur, le rez-de-chaussée est réservé aux boucheries et autres commerces, tandis que les étages accueillent de grandes salles communautaires.

Au début des années soixante, les étages sont transformés en espaces de bureau mais le reste ne change pas de configuration. En 2012, le marché est vendu à un promoteur qui le converti en condominiums et ramène la vocation commerciale au rez-de-chaussée du superbe bâtiment Art déco.

Source: Archives de Montréal




Source: Projet Europa

Le Bain Généreux

Inauguré en 1927, le Bain Généreux fait partie des 23 bains publics de Montréal construits entre 1883 et 1933.

« Durant ses années au pouvoir, le maire Camilien Houde a privilégié la construction de bains publics afin de fournir, dans un premier temps, du travail aux milliers de chômeurs touchés par la Grande Dépression, mais aussi afin d’améliorer les conditions d’hygiène des nombreux citoyens vivant dans les quartiers ouvriers. Les bains publics furent, au départ, fréquentés davantage par les hommes. » Archives de Montréal  

Au fil du temps, la vocation hygiénique des bains est devenue essentiellement récréative. Fermé en 1992, le Bain Généreux a toujours pignon sur rue bien qu’on ne s’y baigne plus. L’Écomusée du Fier Monde s’y est installé en 1996 et y poursuit avec brio sa mission qui vise à mettre en valeur culture et patrimoine du territoire.

Source: Écomusée du fier monde




Source: Écomusée du fier monde

L’ancienne paroisse Sainte-Brigide-de-Kildare

En 1877, la paroisse Sainte-Brigide-de-Kildare est fondée et s’installe sur un terrain de l’est de Montréal. Une église et des bâtiments annexs y sont érigés. La construction du Pont Jacques-Cartier (1925-1930), l’élargissement du boulevard Dorchester (1956), la construction de la Maison Radio Canada (1969-1973) puis l’arrivée de l’autoroute Ville-Marie (1974) ont successivement modifié ce quartier populaire ouvrier. En plus des chantiers, le phénomène répandu d’abandon de la religion a graduellement vidé l’église de ses ouailles. Comme bien des paroisses à travers la province, il a fallu réfléchir à une façon de conserver cette parcelle de patrimoine une fois que l’église ne servirait plus de lieu de culte.

« Bâtiment emblématique du 19e siècle de style néo-roman, l’église de Sainte-Brigide-de-Kildare marque un contraste avec les églises baroques montréalaises typiques de cette époque. Son magnifique clocher est une réplique de celui de l’église Saint-Ambroise de Paris. » Newswire

ONNL fondé en 2006, le Centre communautaire Sainte-Brigide est dédié à la requalification du site et de ses bâtiments. Sa mission : préserver le patrimoine et l’engager selon des valeurs sociales, culturelles et coopératives. Le projet appelé L’îlot Sainte-Brigide est en cours et regroupe six organismes à mission sociale ou culturelle ainsi qu’une coopérative d’habitation. Pour en savoir plus sur la transformation de l’église visitez le site Le Cube.

Source: Le Cube et Pinterest




Source: Le Cube

Cette partie de l’arrondissement Ville-Marie qui s’étend du quartier des spectacles jusqu’à Hochelaga-Maisonneuve n’a pas fini de faire parler d’elle. La nouvelle Maison Radio Canada qui est prévue pour 2020, et le déménagement de Molson, entreprise phare du secteur depuis 1786, amènent toute une réflexion quand au développement du quartier. Plusieurs projets d’habitations y sont déjà en développement. Les maisons de ville Prestance sur la rue Plessis, par exemple, ainsi que les condos Le Bourbon érigés sur le site où trônait autrefois le complexe du même nom sont deux exemples qui en font foi. Découvrez ici tous les projets immobiliers neufs de l’arrondissement Centre-Sud ici!

The post Patrimoine du Centre-Sud – Quatre bâtiments historiques appeared first on Montreal Guide Condo.

  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

MTLGC style et vie. Critique, design, architecture, et plus!

Posséder sa propre maison, c’est sans doute le rêve le plus universel au monde… ce rêve est en voie de devenir irréalisable dans bien des villes du monde. Comme en fait foi le 15ième sondage annuel de «Demographia International Housing Abordability», le prix des maisons ne cesse de grimper. Sans surprise, on découvre que la ville de Vancouver est désormais au deuxième rang des villes les plus chères du monde.

L’étude a analysé 309 marchés du logement (et 91 grands marchés comptant plus d’un million d’habitants) dans huit pays – Australie, Canada, Hong Kong, Irlande, Nouvelle-Zélande, Singapour, Royaume-Uni et États-Unis. Pour se faire, on a examiné les données du troisième trimestre de 2018 en utilisant l’approche « multiple moyen » – le prix médian de l’immobilier divisé par le revenu médian des ménages. L’enquête démontre que les « principaux marchés du logement les plus dispendieux » se trouvent actuellement en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Chine.

Voici en ordre décroissant, les villes où les habitations sont le plus onéreuses: 10. San Francisco, Californie, État-Unis

Population 884 363habitants (2017)
Densité 1 472 habitants/km2
Population aire urbaine 4 679 166 habitants (2016)

9. Auckland, Nouvelle-Zélande

Population 1 529 300 habitants (2013)
Densité 492habitants/km2


 




8. Tauranga-Western Bay of Plenty, Nouvelle-Zélande

Population 50 100 habitants
Densité 24 habitants/km2

7. Los Angeles, Californie, État-Unis

Population 3 999 759 habitants (2017)
Densité 3 072 habitants/km2
Population aire urbaine 18 679 763 habitants (2015)

6. San Jose, Californie, État-Unis

Population 1 035 317 habitants (2017)
Densité 2 243 habitants/km2
Population aire urbaine 7 120 000 habitants (2015)

5. Santa Cruz, Californie, État-Unis

Population 59 946 habitants (2010)
Densité 1 462 habitants/km2

4. Melbourne, Australie

Population 4 440 300 habitants (2014)
Densité 577 habitants/km2

3. Sydney, Australie

Population 5 131 326 habitants (2017)
Densité 415 habitants/km2


 




2. Vancouver, Canada

Population 631 486 habitants (2016)
Densité 5 493 habitants/km2
Population aire urbaine 2 463 431 habitants

1. Hong Kong, Chine

Population 7 347 000 habitants (2016)
Densité 6 631 habitants/km2

En conclusion, habiter Montréal a, lui aussi, un prix et un prix plutôt élevé. Au deuxième trimestre de 2018, la grande région de Montréal a ainsi vu les prix des propriétés augmenter de 5,9 % par rapport à la même période l’an dernier, pour atteindre 391 224 $, alors que la croissance canadienne moyenne a été de 2 %, pour situer le prix d’une maison au Canada à 613 968 $. Bon magasinage sur notre plate-forme montréalaise!

The post Les 10 villes les plus chères du monde appeared first on Montreal Guide Condo.

Read for later

Articles marked as Favorite are saved for later viewing.
close
  • Show original
  • .
  • Share
  • .
  • Favorite
  • .
  • Email
  • .
  • Add Tags 

Separate tags by commas
To access this feature, please upgrade your account.
Start your free month
Free Preview